Infos pratiques : dans quels cas peut-on refuser d’assurer votre véhicule ?

La souscription à une assurance auto est obligatoire et en théorie, la procédure semble si simple. Seulement, pour certains cas, les compagnies d’assurance refusent d’assurer la personne, ce qui est tout à fait dans leurs droits. Les motifs de refus ne sont pas forcément tous les mêmes et le souscripteur dispose d’un recours : le BCT.

Cas de refus pour les conducteurs malussés ou résiliés

Un assureur peut aussi refuser la demande de souscription aux conducteurs malussés. Si vous êtes classé dans cette catégorie, c’est que vous avez à votre actif plusieurs sinistres avec au moins une part de responsabilité. Pour l’assureur, vous présentez plus de risques, d’où le refus. Parmi les cas de refus d’assurance, on a aussi les conducteurs résiliés. Ce sont les conducteurs qui ont eu une résiliation de contrat d’assurance de la part de la compagnie. S’ils en sont arrivés là, c’est qu’il y a bien une raison : défaut de paiement, fausses déclarations dans le contrat …

Cas de refus pour les jeunes conducteurs

Lorsque vous vous rendez auprès d’une compagnie d’assurance pour souscrire une assurance auto, elle vous demandera de remplir un formulaire. En fonction des réponses que vous donnez, elle vous attribuera un profil. Si vous êtes jeune conducteur, l’assureur peut très bien refuser votre demande. Pour cause, vous manquez d’expérience au volant et selon les statistiques, les conducteurs novices sont un peu plus impliqués dans les sinistres que les autres conducteurs. En général, les compagnies d’assurances redirigent ces profils vers l’assurance auto jeune conducteur qui pourra assurer avec leurs conditions.

Que faire en cas de refus ?

Si une compagnie d’assurance refuse votre demande de souscription auto, vous pouvez passer à une autre compagnie. Vous pouvez également vous renseigner s’il existe une offre plus adaptée à votre profil auprès de cet assureur. Pour le jeune conducteur, par exemple, il y a l’assurance auto jeune conducteur et pour le conducteur malussé, l’assurance auto aux malussés. Dans le cas où aucune offre n’est proposée et si la seconde compagnie d’assurance vous ferme aussi ses portes, vous pouvez vous tourner vers le BCT ou le Bureau Central de Tarification. Cette dernière est un organisme qui vous aidera à trouver un assureur qui acceptera de vous signer un contrat d’assurance tiers pour votre véhicule. Le BCT sera également à vos côtés pour trouver une entente avec la compagnie d’assurance sur le montant de la prime. Dans tous les cas, une assurance est possible mais dans différentes conditions.

Quels risques à rouler sans assurance auto ?
Pour quelles raisons le contrat d’assurance auto peut-il être résilié ?