Quelle assurance auto après une résiliation pour alcoolémie ?

Les accidents mortels suite à une prise d’alcool représentent le tiers des accidents qui se produisent chaque année. Un chiffre inquiétant, mais aussi un chiffre qui indique les conséquences graves liées à l’alcool au volant. En effet, une personne qui a un taux d’alcool dépassant les limites imposées a 10 fois plus de risques de faire un accident qu’une personne normale. De ce fait, après un retrait de permis pour alcoolémie, beaucoup d’assureurs sont réticents à l’idée de vous assurer à nouveau. Alors, il faut savoir comment vous faire assurer après de telles infractions.

Chercher des assureurs spécialisés de ce cas

Le retrait de permis après une infraction à l’alcool au volant conduit à une résiliation pour alcoolémie de votre assurance. La raison en est que beaucoup d’assureurs ne veulent plus vous assurer, car vous avez un risque élevé de faire un accident. Or, la loi stipule que vous devrez toujours avoir une assurance avant de pouvoir rouler tranquillement. Dans ce cas, vous devrez trouver une assurance qui accepte de traiter votre cas malgré ces infractions. Certes, ces assureurs peuvent augmenter la prime de risque à payer, mais il vaut mieux ça que de ne pas rouler sans assurance qui est une autre infraction. Pour avoir plus de choix, vous pouvez visiter assurance-auto-stupefiant-alcoolemie-retrait-permis.com.

Choisissez un bon tarif adapté à vos besoins

S’assurer après une suspension de permis devient un parcours du combattant surtout s’il s’agit de l’alcool au volant. Vous pourrez trouver un assureur, mais il devra augmenter votre cotisation, car votre taux de risque pour faire un accident est assez élevé. Pour réduire au maximum ce coût, vous devrez baisser certaines garanties et ne contracter que celles qui vous semblent les plus utiles. En plus de ça, vous devrez éviter des malus et autres infractions pendant quelques années afin de faciliter le renouvellement de votre contrat pour un tarif habituel. L’important est de montrer à votre assureur que le tarif que vous avez choisi peut amplement vous satisfaire.

Éviter toute forme de récidive

Il s’agit d’un point important, car, en cas de nouvelle infraction liée à l’alcool au volant, il est difficile de s’assurer après une suspension de permis. En plus de ça, en cas de récidive, votre prime peut être augmentée jusqu’à 400 %. Dans ce cas, il faut éviter de tomber dans le piège de l’alcool au volant. Vous devrez suivre tous les conseils indispensables pour éviter de nouvelles infractions.

Quels risques à rouler sans assurance auto ?
Pour quelles raisons le contrat d’assurance auto peut-il être résilié ?